Julien KATZENFORT

Moniteur - Guide de Pêche en Auvergne

Les lacs à carnassiers/2nde catégorie

2nde Catégorie rivières

 Clairement, les deux seules rivières à carnassiers de l'Auvergne (hors département de l'Allier) sont la Loire à partir du Puy-en-Velay et l'Allier à partir de Langeac.

 Pour ma part, j'ai souvent pêcher l'Allier entre Issoire et St Yorre, et il existe une population non-négligeable de carnassiers dans cette rivière même si elle est très capricieuse et cyclique en terme de capture. Le brochet y trouve encore quelque frayère même si les crues hivernales sont de plus en plus rares. Le sandre est bien présent en aval de Clermont-Fd mais très localisé. Ce qui fait le véritable atout de cette rivière, c'est la diversité des captures potentielles: perches, chevaines, barbeaux, brochets, sandres et silures, sans compter de beaux spécimens de truite notamment en amont de Coudes.

Lacs à carnassiers

 Les lacs sur lesquels je guide régulièrement sont principalement des barrages hydro-électriques.

 Barrage de Bort-les-Orgues sur la Dordogne: Avec plus de 1000 ha, ce lac en gestion corrézienne, est le deuxième plus grand d'Auvergne après Garabit-Grandval (1100 ha).

Tous les carnassiers sont représentés avec une nette dominante de sandre et de petites perches (les gros sujets étant assez rares à capturer paradoxalement). Le silure y est désormais bien implanté. Le brochet fait l'objet de déversement régulier de juvéniles et il s'en prends de très gros de temps à autre. La pêche y est globalement difficile par la difficulté à localiser les carnassiers. Grosse densité de poissons blancs (gardons et brèmes) et belle densité de carpe de taille moyenne.

Les lacs à carnassiers (suite)

 

Barrages de Marège et l'Aigle sur la Dordogne: A la suite de Bort, ces deux barrages moins grands se distinguent par leurs profils tout en longueur. Je guide volontiers sur l'Aigle. Assez régulier, il présentent des profils variés et est moins encombré d'arbre dans le fond que son grand frère Marège.

 

Les lacs du Nord-Cantal: Composés de trois principaux réservoirs, ces lacs à dimensions humaines (maxi 125 ha) ont un peuplement varié mais inégal. La pression de pêche y est importante du fait de structures touristiques implantés sur place. Fort marnage sur le lac de lastioulles notamment en hiver. Le Lac du Tauron est classé en 1ère catégorie. Le lac de la Crégut est le seul lac  naturel d'origine glaciaire. Autrefois profond de près de 40m, il n'en fait plus que 25, du fait de la conduite forcée EDF qui passe dedans et alimente les autres plans d'eau.

 

Le Lac de Neuvic sur la Triouzoune: Lac très intéressant pour sa population de brochets bien gérée par l'AAPPMA locale et la fédération grâce à la mise en place de zone de frayère tampon. On note aussi une belle densité de grosses perches. Les sandres sont présents mais les gros sujets sont plus rares.

 

Les autres lacs intéressants: Le petit barrage des Chaumettes sur la diège en aval d'Ussel est tout indiqué pour pêcher en float-tube. Marnage important. Le plan d'eau de Chancelade est le "pike land" auvergnat. Cet étang peu profond possède une belle population de brochets qui sont néanmoins très éduqués. Le barrage des fades-Besserves basé sur la Sioule et le Sioulet possède un bon potentiel sandre et brochet. Forte pression de pêche tout de même. Le Barrage de Garabit est sans doute le plus connu et le plus complexe des lacs auvergnats.

 Les lacs d'origine naturelle: le lac Chambon et le lac d'Aydat ont des populations non-négligeables de belles perches. Le lac du Bouchet en haute-Loire est un modèle de promotion du loisir pêche. Il est possible de mettre en œuvre des techniques typées "carnassier" pour capturer des ... salmonidés. Le top dans un cadre magique!

Lac à Carnassiers

 La 2nde catégorie est principalement représentée par les lacs de barrage hydroélectrique. Outre ces derniers, avec la Loire, l'Allier est la deuxième rivière peuplée de carnassiers à partir de Langeac. A ce niveau, le peuplement est mixte. Il faut descendre encore au abord d'Issoire pour trouver une population de perches et de brochets digne de ce nom. L'Allier est capricieuse mais peut réserver de belles surprises  notamment par la diversité des espèces capturables à l'aide de techniques modernes de pêche aux leurres: perches, brochets, sandres, silure (plus en aval, vers Cournon), barbeaux, chevaines et truites de belle taille en amont de Coudes.

 

 Les lacs de barrages, principalement peuplés de percidés peuvent réserver de belle capture de brochet si on se donne la peine de les pêcher:

  • Barrage de Bort-les-Orgues
  • Barrage de l'Aigle (et Marège, fermé jusqu'en 2020).
  • Lac de Neuvic
  • Lac des Chaumettes (ou Pont Rouge)
  • Barrage de Lastioulle et du Tauron
  • Barrage des Fades et celui de Queuille en aval
  • Barrage de Grandval-Garabit
  • L'étang de Chancelade

 

 Il existe aussi des lacs naturels très intéressants , soit pour leur population de carnassiers, soit pour leur caractère salmonicole dédié à la pêche sportive:

  • Le lac Chambon et le lac d'Aydat
  • Le lac de la Crégut
  • Le lac Pavin (95m de profondeur -salmonidés)
  • Le lac du Bouchet (salmonidés toutes techniques)
  • Les nombreux réservoirs de pêche à la mouche

Julien KATZENFORT

Moniteur - Guide de Pêche

en Auvergne